En se plaçant au-dessus des lois la mairesse met nos enfants en danger !

Publié le par Isabelle BUAT

Tous d'abord, merci à tous pour votre soutien. Ce blog n'est en ligne que depuis 6 mois et compte déjà plus de 10 000 visiteurs. Ce succès montre à quel point le débat démocratique, que notre mairesse et ses élus complices veulent absolument bannir, fait partie des attentes des Melléens.

En se plaçant au-dessus des lois la mairesse met nos enfants en danger !

Revenons maintenant sur le conseil municipal du 6 Juillet.

Cet été, la mairesse a organisé une opération argent de poche du 5 au 25 Juillet. J’ai volontairement attendu que cette opération soit terminée avant de publier cet article.

Dans mon article du 1er Juillet, « La mairesse devrait aller en formation », j’avais signalé l’absence de délibération pour cette opération « Argent de poche ».

Lors du conseil municipal du 6 Juillet, j’ai, de nouveau, signalé cet oubli !

 

Pour les impatients aller directement à 2 mn 45 s

Mal m’en a pris !

Au lieu de me remercier et de faire voter une délibération, la mairesse, incapable de reconnaître une erreur, m’a encore une fois dénigrée, laissant entendre que j'agissais contre l'intérêt des enfants en faisant cette remarque. Il n'était pas nécessaire de m'insulter en disant que je ne faisait cette remarque que pour embêter. C'est vrai que respecter les lois et les procédures impose des contraintes.  Les Melléens méritent, comme tous les citoyens, que les délibérations votées par leurs élus soient conformes à la loi. On n'insulte pas une élue, parce qu'elle est consciencieuse et qu'elle fait son travail. Les adjoints et conseillers municipaux présents ne prennent même pas la peine de regarder la délibération que je leur présente. Notre mairesse est tellement obnubilée par son image qu'elle ne peut reconnaître la moindre erreur, de peur d'écorner son infaillibilité vis à vis des ses conseillers disciples !

Mais, en refusant de reconnaître son erreur, en ne ne faisant pas voter une délibération pour régulariser la situation, elle a fait courrir des risques à nos enfants qui ont participé à une opération "Argent de poche" entachée d'irrégularité.

En se voyant mise devant la preuve de son manque de professionnalisme, elle s'en est sortie en usant de ses armes favorites: le dénigrement : "quel est l'intérêt pour les enfants ?" la moquerie en m'imitant "C'est important l'argent de poche" et l'insulte: "C'est vraiment des bétises, c'est pour embêter le monde", ce qui sous-entend que je ne participerais aux séances du conseil que pour "embêter". Cet argument me rappelle les termes employés par mme Tylek dans sa lettre de dénonciation adressée à Monsieur le Sous Préfet en juillet 2015, dans laquelle, elle notait: "son comportement lors des séances de conseil municipal ne fait pas honneur à son statut d'élue, et ses provocations incessantes paralysent la bonne marche des projets communaux...exprimer son désaccord reste en soi un principe démocratique, mais la critique sans fondement et ses continuelles allégations..."(cf l'article "Comme il fait bon vivre à Mellé").

Il est regrettable qu'aucun des élus présents à cette séance n'ait pris la peine de vérifier l'existence de cette délibération. Ils ne semblent pas très concernés par les affaires de la commune et on tellement peur de déplaire à la mai(t)resse qu'aucun d'entre eux n'ose prendre la parole.

En se plaçant au-dessus des lois la mairesse met nos enfants en danger !

Seul le conseil municipal pouvait décider de l’organisation de cet opération « Argent de poche ».

Sans délibération la trésorerie ne devrait pas autoriser le paiement des adolescents qui ont participé à ces travaux.

La mairie doit souscrire une assurance de responsabilité civile pour cette opération, or, sans cette délibération, le contrat n’est pas valide !

Heureusement, il n’y a eu aucun accident !

L’autoritarisme de la mairesse refusant de prendre en compte ma remarque a mis en péril la sécurité de nos enfants.

Nous savions la mairesse incompétente et manipulatrice.

Elle est de plus totalement irresponsable !

Plutôt que reconnaître une erreur et la corriger, elle préfère passer outre ! Elle se place au-dessus des lois et se moque des conséquences.

Qui peut encore soutenir cette mairesse incompétente et irresponsable ?

En se plaçant au-dessus des lois la mairesse met nos enfants en danger !
En se plaçant au-dessus des lois la mairesse met nos enfants en danger !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 29/07/2016 05:33

Pour une personne qui se disait intransigeante avec les applications des lois, je peux remarquer au fil des jours que certains écarts sont autorisés et de surcroit, admis.
Il y avait moins de souplesse lors de la période électorale et en début de mandat envers la municipalité précédente!
Si il y a eu une omission d'assurer les jeunes lors de leur "emploi", c'est quand même grave. D'une part en cas d'accident, pour régler les litiges, d'autre part pour le manque de connaissance ou maitrise de dossier des élus en charge de ce dossier "argent de poche".

Isabelle BUAT 29/07/2016 10:20

Je ne dis pas que la mairie n'a pas souscrit de contrat d'assurance. Cependant, en l'absence de délibération cette opération "Argent de poche" est irrégulière.
En cas d'accident pendant le travail confié aux jeunes, l'assureur aurait pu se réfugier derrière ce prétexte pour dénoncer le contrat.
D'autre part, pour débloquer l'argent de la régie et permettre le paiement de la rémunération, la trésorerie doit exiger la délibération du conseil municipal qui organise cette opération !