A Mellé, les adjoints sont payés pour faire l’autruche.

Publié le par Isabelle BUAT

A Mellé, les adjoints sont payés pour faire l’autruche.

Comment expliquer que lors du dernier conseil, le 6 juillet, Madame Gerault n’ai pas réagi, quand j’ai affirmé que l’opération argent de poche de cet été avait été organisée sans l’autorisation du conseil municipal ?

Madame Gérault, présidente de la commission vie associative et locale, en charge de l’organisation de cette opération argent de poche, et qui reçoit une rémunération en tant que 2ème adjointe, ne pouvait ignorer mon intervention  et devait demander au maire d’ajouter cette délibération à l’ordre du jour.

J’avais déjà signalé cette irrégularité quelques jours avant sur mon blog, alors que je venais d’apprendre l’existence de cette opération par voie de presse.

Monsieur Poste, 1er adjoint, n’a pas eu davantage de réaction et n’a pas montré plus d’intérêt pour les affaires de la commune. 

A Mellé, les adjoints sont payés pour faire l’autruche.

Tous, par leur silence,  on donc encore une fois, soutenu la mairesse dans son incompétence et sa gestion communale irresponsable. Comment peut-on dédaigner à ce point les paroles d’une élue qui remplit sa fonction en s’inquiétant légitimement de l’absence de l’acte administratif légal autorisant cette opération argent de poche, ce qui a pour conséquence de mettre les enfants de la commune dans une situation irrégulière.

Ces élus ont-ils donc tellement confiance dans la mairesse qu’ils sont incapables d’entendre toute remarque qui ferait douter de son infaillibilité ? Ce n’est pourtant pas la première fois qu’ils sont témoins de ses erreurs ! Et pourtant, notre mairesse ne veut jamais reconnaître qu’elle se trompe comme en témoigne la deuxième délibération à l’ordre du jour : la modification d’une ligne budgétaire pour permettre le remboursement d’une caution. 

Cette procédure exceptionnelle permet de corriger une erreur commise par la municipalité. Car, il s’agit bien d’une erreur !

Quand un bailleur (la mairie) loue un bien immobilier non-meublé (loi n° 89-462 du 6 juillet 1989), elle établit un bail d’une durée minimum de trois ans. Il s’agit là de la première erreur, le bail était d’une année.

Le locataire du gîte de l’écureuil avait réglé une année d’avance. Si une somme supérieure à deux mois de loyer est versée, ce doit être à la demande expresse du locataire et précisé dans le bail. Dans ce cas, il ne peut pas être versé de dépôt de garantie. Il s’agit là de la deuxième erreur, la commune de Mellé n’aurait pas dû encaisser ce dépôt de garantie. Celui-ci a pourtant bien été encaissé puisqu’il figurait à la ligne 165 en recette d’investissement du compte administratif 2015.

Le locataire a quitté le gîte le 15 Janvier 2016. La loi prévoit que, si l’état des lieux ne fait apparaître aucune réserve, le dépôt de garantie doit être restitué dans le mois qui suit sous peine d’une pénalité d’un montant de 10% du loyer mensuel par mois de retard. Nous avons délibéré six mois après. Il s’agit là de la troisième erreur.

Avant même que je me sois exprimée sur cette délibération, la mairesse écorchant encore une fois  mon nom, déclare : « Pourquoi ça n’a pas été prévu au budget ? Pour répondre en même temps à la question de Madame Buatte … ». Madame Tylek ayant été professeur de français, il est difficilement concevable qu’elle ne se souvienne plus des règles de prononciation, d’autant plus qu’elle s’en souvenait encore parfaitement il y a quelques mois…

Pour simplement restituer une caution, la mairesse a commis trois erreurs et dépassé de 6 mois les délais légaux de paiement. Mise face à ses responsabilités, elle refuse encore une fois de reconnaître ses erreurs et n’a d’autres défenses que la dénégation et l’insulte.

Les autres élus, témoins de ce comportement inacceptable, restent impassibles et continuent à apporter leur soutien inconditionnel à cette mairesse incompétente et insultante.

On est dans le même schéma que la délibération précédente.

Que Madame Tylek ne soit pas infaillible, on peut lui attribuer le bénéfice de la fatigue compte tenu de sa présence continuelle à la mairie, mais, Madame Gérault et Monsieur Poste sont dans la  force de l’âge et devraient être dans  la plénitude de leurs possibilités physiques et intellectuelles ! Pourquoi ne font-ils pas leur travail en assistant Madame Tylek visiblement dépassée par l’ampleur de sa tâche ?

A Mellé, les adjoints sont payés pour faire l’autruche.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

R.B 13/08/2016 10:04

En regardant les vidéos, on se rend compte de l'incapacité de notre maire à remplir correctement sa fonction. De plus en plus de Melléens font le même constat, mais, malheureusement, toujours pas nos élus. Madame Tylek est incapable de reconnaître la moindre erreur, "Plus le mensonge est gros, plus il passe!". Et pourtant il en ont avalé des couleuvres nos élus! Que penser de Sonia Gérault qui préfère se taire que donner tort à Madame Tylek? Quel Courage! N'a t'elle pas l'impression de voler sa paye? Et Olivier Poste qui boit les paroles de Madame Tylek comme un disciple celles de son gourou ....

Anonyme 11/08/2016 22:09

Je crois bien qu'ils s'en tapent!
Tout le temps que le radeau avance...Et que les Mélléens ont du pain et des vœux...
C'est vrai que le radeau tourne en rond...C'est un radeau gonflant..., jusqu'au jour, où les rustines ne suffiront plus.
L'inconvénient pour les autruches, c'est que la tête semble protégée, mais pas les autres parties du corps, cela ne m' "émeu" guère, ni ne m'amuse, mais m'afflige, que ces volatiles soient si dociles, voire indolents.
Leur faire entendre que les procédures ne sont pas faites de manières régulières, ils devraient en tenir compte, et la moindre des politesse serait de vous notifier qu'ils en prennent bonnes notes afin de ne pas réitérer ces erreurs certainement involontaires faute d'expérience et peut être de capacités!