La mairesse trouvant la commune trop riche prend un avocat pour ne pas récupérer 13 680,23 €

Publié le par Isabelle BUAT

La mairesse trouvant la commune trop riche prend un avocat pour ne pas récupérer 13 680,23 €

Le 22 Février 2016, le conseil municipal a offert 13 623,80 € aux acquéreurs de la Beurrière.

Pendant les débats, j'avais essayé d'expliquer que la commune ne pouvait pas verser cette somme: Considéré par la municipalité comme une ruine, l'immeuble de la beurrière a été offert. La commune ne pouvait donc pas indemniser les nouveaux propriétaires.

Je m'en étais indignée dans mon article "Sainte Isabelle - Partie 2, y a pas de fête sans cadeaux".

Scandalisée, j'ai fait un recours auprès du tribunal administratif pour faire annuler cette décision qui me semblait illégale.

Madame Tylek a pris un avocat pour que la commune ne récupère pas cette somme ....

Madame Tylek se plaint que l'avocat coûte très cher, rien que pour cette affaire 1440,00 €, et encore, ce n'est que pour la rédaction du premier mémoire !

Pourquoi recourir à un avocat, puisque le seul risque pour la commune est de récupérer cette somme de 13 623.80 €?

Madame Tylek doit défendre les intérêts de la commune mais, avec cette dépense supplémentaire, elle aggrave encore le préjudice financier pour le contribuable melléen.

Pierre Guérin déclare "c'est quand même pas nous les fautifs ! ". Il a pourtant voté, avec tous les autres conseillers, pour offrir cette somme aux acquéreurs de la Beurrière !

 

La mairesse trouvant la commune trop riche prend un avocat pour ne pas récupérer 13 680,23 €

Le 12 Octobre 2016, Madame Tylek prenait un arrêté pour interdire la circulation sur le chemin communal allant à la carrière de la Beurrière, pour "raison de sécurité".

Ce chemin a pourtant été tracé, empierré, goudronné avec l'argent des melléens.

Il reste communal et continuera donc d'être entretenu avec notre argent.

Cette nouvelle signalisation routière représente encore une dépense supplémentaire pour la commune. Pourquoi ce nouveau cadeau pour les propriétaires de la Beurrière ? 

Peut-être parce que c'est Noël!

La mairesse trouvant la commune trop riche prend un avocat pour ne pas récupérer 13 680,23 €

Par leur silence, les élus admettent sans sourciller et en toute soumission :


•    que le fonctionnement autocratique de la mairesse, que son exercice solitaire et absolu du pouvoir sont normaux,
•    que l'argent de la commune lui appartient et qu'elle peut le distribuer comme bon lui semble,
•    que les réunions de conseil municipal ne servent que de bureau d'enregistrement des décisions de Madame Tylek car « elle sait tout sur tout »,
•    que tout est beau et bien à Mellé, qu’il n’y a rien à changer,
•    qu’il est normal d’houspiller Madame "Boite" qui ose penser et réfléchir.

Il faut dire que nos élus font preuve d'une belle unité autour de la madame Tylek qui sait les rassembler et les agréger autour d'elle.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mémento 11/12/2016 09:02

Dans sa campagne électorale, Madame Tyleck disait que les comptes seraient en toute transparence et que chaque euro serait justifié.
Que les personnes doutant d'une bonne gestion programmée ou faite auraient les explications.

Alors il est l'heure de "rassurer" les conscitoyens.

Quel est le coût des aménagements ( bornages, achats de terrain, remblais) pour la vente du site?
Quel est le coût des infrastructures laissées sur place (ganivelles..) ou déplacées (signalisations, éoliennes)?
Pourquoi rembourser un bien qui vaut zéro? de plus sur une vente bradée!
Si l'assurance rembourse sur un bien nul, il y a souci. Si il rembourse sur un bien déclaré de valeur par la commune, et non aux futurs acquéreurs dont le bâti est fait "cadeau", il est logique que seule la personne assurée, soit remboursée.
Sinon j'invite toutes les personnes qui n'ont rien, à aller quêter auprès de notre représentant communal en assurances,si souvent nommé par madame Le Maire, Mais il ne développe pas le sujet!

Pourquoi dévaloriser l'attrait touristique de la commune, au lieu de le développer grâce aux investissements liés, et une équipe performante?
Pourquoi à tour de bras exclure des emplois?
Ne fallait il pas fixer la population sur le territoire moribond?

Le budget d'une commune ne se gère pas comme le porte monnaie d'une ménagère ou d'un vieux garçon, il se gère comme une entreprise évolutive!

Se réfugier derrière une procédure au tribunal pour ne pas donner de simples explications, c'est comme ne pas dire à la cantonade que l'on a retrouvé des dossiers soit disant disparus en le clamant dans la presse.
Là aussi, il serait grand temps de s'expliquer, près de 35 personnes sont passés devant les autorités pour une affaire qui n'avait pas lieu d'être.Leur intégrité a été mise en cause, uniquement par des incapacités.à gérer une nouvelle fonction, sans doute trop lourde pour des novices ou des personnes coupées de la mécanique administrative que représente la gestion d'une commune, si petite soit elle.

Madame le Maire et conseillers, nous vous attendons aux vœux, pour toutes ces explications, et nous serons toutes ouïes!
Mais vous valoriserait sans doute quelques broutilles, comme l'arrivée de nouveaux gérants, alors que les anciens ont été boycottés et ont eu bien du soucis avec vous.
Mais aussi quelques manifestations, flattant une poignée de bénévoles (qui le mérite sans doute), mais ainsi vous occuperez l'espace avec du vent!
Enfin, pour la troisième fois, vous nous reparlerez du projet de revitalisation du centre bourg, il n'y aura qu'a reprendre les anciens discours, et y ajouter l'acquisition d'un bien, et le tour sera joué;

Mellé se meurt d'étouffement.