La mairesse veut cacher ses irrégularités au préfet

Publié le par Isabelle BUAT

Pour présenter de beaux procès-verbaux au contrôle de légalité, elle n’hésite pas à utiliser le mensonge et à transgresser les lois.

La mairesse veut cacher ses irrégularités au préfet

 

Petit retour sur le début du conseil du 6 Juillet. J’explique, encore une fois, que je ne peux pas signer le PV du conseil précédent. J’en expose les motifs afin qu’ils soient mentionnés. Je fais remarquer à la mairesse qu’elle a oublié de nommer le secrétaire de séance. Elle ne se démonte pas, fait  semblant de chercher dans ses papiers et affirme avec son aplomb habituel que la nomination du secrétaire de séance se fait après l’approbation du PV de la séance précédente. C’est évidemment archi-faux. La nomination du secrétaire intervient immédiatement après l’ouverture de séance, il est même chargé d’assister le président de séance lors de l’appel des conseillers et la vérification du quorum. 

Voici l'article 10 du règlement intérieur du conseil municipal de Mellé qui le prouve.

La mairesse veut cacher ses irrégularités au préfet

Notre mairesse ne supporte pas d’être prise en défaut et n’hésite pas à proférer les mensonges les plus énormes pour s’en sortir par une pirouette. Les autres élus se nourrissent de la parole du gourou et n’osent piper mot.

Mesdames Marie-Annick Battais et Nelly Talva, secrétaires de séance, n’ont pas jugé bon de me contacter afin de visionner le film du conseil municipal ou me demander les raisons qui m’avaient empêchée de signer le PV  précédent. Il faut dire que la mairesse a clairement dit qu’elle n’avait pas appris la sténo et donc, que les mentions qui m’avaient empêchée de signer ne seraient pas encore mentionnées sur ce PV.

En persistant dans cette voie, la madame Tylek fait volontairement obstruction à l’application de la loi. C’est d’autant plus grave qu’elle le fait pour empêcher l’information du public et  pour tromper les services du contrôle de légalité qui, ainsi, ne sont pas informés de son comportement inacceptable, de sa visible incompétence et de ses continuelles et volontaires transgressions de la loi.

Pour la petite histoire, le 7 septembre 2015, la mairesse a fait voter un règlement intérieur pour empêcher le débat démocratique lors des séances de conseil municipal. Tous les conseillers, qui visiblement partagent ces mêmes valeurs anti-démocratiques et ne sont élus que pour flatter leur égo personnel en affichant le plus grand désintérêt pour les affaires de la commune au mépris des habitants, ont voté ce règlement. 

Dans ce règlement, la mairesse a mentionné que la présence de la secrétaire de mairie était obligatoire lors des conseils municipaux. Or, le 6 Juillet, elle était absente. Cette séance est donc irrégulière ! Encore un exemple de l’absurdité des décisions de madame Tylek!

Ah, j'allais oublier: la mairesse a, encore une fois, oublié de faire voter l’approbation du procès-verbal précédent. Le compte-rendu du 6 Juillet affirme cependant le contraire. Mesdames Talva et Battais ont pourtant validé le procès-verbal et ainsi confirmé ce mensonge...

La mairesse veut cacher ses irrégularités au préfet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 18/08/2016 08:37

Mon mari et moi-même regrettons d'avoir voter liste entière Tylek. Quelle déception pour la commune! Nous préférons rester anonyme car nous craignons les représailles de madame Tylek.
Merci à ce blog de nous informer de ce qui ce passe réellement,
Courage madame Buat.

déçu 17/08/2016 10:13

Il est visible que ce maire par ses mensonges et pratiques déshonore sa fonction. L'aphasie des conseillers, témoins permanents de ces agissements, n'est pas plus louable.