Les conseils de quartiers sur la sellette

Publié le par Isabelle BUAT

Les conseils de quartiers sur la sellette

 

Après l'intervention  de Benoît Martin sur la cérémonie du 8 Mai, c'est maintenant Christèle Chalopin qui est invitée à exprimer ce qui avait été préparé lors de la répétition. Les questions orales sont posées à Madame la mairesse, mais, cette dernière préfère se cacher derrière ses conseillers pour les impliquer et mieux les utiliser.

L’initiative des conseils de quartiers m’avait paru constructive et allait dans le sens des principes de la démocratie participative. J’ai donc posé une question quant à la suppression de ces conseils.

 

 

 

La réponse de Mme Chalopin est consternante :

En effet, elle nous précise qu’il s’agit d’un moment de convivialité… La mairie invite les habitants d’un quartier à boire le verre de l’amitié…

Je pensais que les conseils de quartiers étaient des réunions où les habitants étaient invités à exposer leurs problèmes aux élus. La convivialité n’est évidemment pas exclue de ces réunions mais n’est pas l’objet premier.

Mme Chalopin dit « depuis que tu t’es mise dans l’opposition et que tu nous empêches d’avancer… »

Faut-il rappeler que c’est Mme Tylek qui m’a retiré mon statut de 1ère adjointe parce que je pointais du doigt de graves dysfonctionnements dans la gestion communale. Ces dysfonctionnements font d’ailleurs l’objet de plusieurs recours auprès de différentes juridictions.

Le fait que Mme Tylek néglige les affaires communales au profit de ses règlements de compte personnels, n’autorise pas Mme Chalopin à m’accuser d’entraver l’avancée des projets communaux.

Il me semble plutôt que les élus se sentent mal à l’aise pour répondre à certaines questions gênantes :

  • La vente à perte de la Beurrière
  • La fermeture de la Maison Pierres et Nature
  • La fermeture du Mellouën pendant 6 mois, consécutive au boycott de ce commerce par la municipalité
  • La redéfinition du périmètre de revitalisation du centre bourg qui est pour le moins préoccupante
  • L’absence de projet de la municipalité
  • La dégradation du service publique (Il n’y a plus de secrétariat à la mairie le samedi matin, nous changeons fréquemment de secrétaire, il arrive même que la mairie soit fermée en semaine).
  • L’augmentation du prix de l’assainissement
  • La gestion opaque de la mairesse
Les conseils de quartiers sur la sellette
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Il faut cultiver notre jardin 28/06/2016 09:45

J'ai entendu Madame Tylek qui disait à la fin de la vidéo :"C'est pour les habitants". Si elle était soucieuse des habitants, elle assumerait les conséquences de ses échecs et retournerait à des occupations plus à sa portée. La culture des pommes de terre peut-être?

anonyme 27/06/2016 10:20

oui, c'est sur 1000 €/ mois, ça pousse plus loin. Surtout quand on perçoit déjà sa retraite et tout et tout.
En plus pour un poste de représentation car le boulot, c'est pour les conseillers qui le font bénévolement en plus de leur travail car pour la plupart, ils ne sont pas en retraite, eux.
Oui, vous allez me dire la mairesse a un agenda de ministre... C'est vrai qu'elle aime bien lire son agenda à tout le monde... Elle adore dire qu'elle sort de réunion, ou qu'elle va rentrer en réunion, même quand c'est pas vrai... ça fait personne importante.

Honte à ces élus 27/06/2016 09:48

Comme c'est interessant et instructif de voir ces conseillers répondre à la place de la mairesse! Mr Martin, Mme Chalopin et les autres, quand allez-vous réaliser que vous n'êtes que des marrionnettes et que c'est la mairesse qui tire les ficelles! Réveillez-vous, il y a urgence, arrêter le massacre! Posez-vous donc les questions sur votre rôle d'élus! Est-ce que c'est apporter un soutien inconditionnel et aveugle à cette mairesse qui n'est élue que pour flatter son ego et s'assurer un complément de retraite (1000 € par mois,net d'impots, ca pousse plus loin!) et qui détruit par son incompétence et sa fainéantise tout les projets de la commune! Comment pouvez-vous justifier la vente de la Beurrière au prix du terrain nu? Comment pouvez-vous justifier la fermeture de Pierres et Nature?
N'avez-vous pas honte?

de BAILLIENCOURT 27/06/2016 00:12

L'objectif premier des conseils de quartiers est de favoriser l'expression des citoyens et permettre aux habitants d'être acteurs de la vie de la cité. Ce sont donc des outils au service de la démocratie participative.

Lors des rencontres du collectif "Mellé Vous-En !" nous avons souvent souligné l'intérêt de disposer de ces espaces d'échanges, particulièrement dans un contexte local où il n'est pas possible d'interpeller les élus lors des conseils municipaux, même si nous en avons aussi constaté les limites notamment liées au manque de préparation et d'animation.

Que penser alors de la perspective de les voir disparaître si ce n'est le constat d'une municipalité qui refuse tout espace de dialogue ? Les réactions et commentaires de nos élus dans cette vidéo sont symptomatiques de leur frilosité à écouter leurs concitoyens. Il s'en dégage un conservatisme d'un autre âge qui est à contre courant des évolutions sociétales d'aujourd'hui...

C.C 26/06/2016 13:39

J'étais présent lors de ce conseil municipal, et je n'ai pas saisi pourquoi les conseils de "quartiers" étaient suspendus depuis plusieurs mois, ni pourquoi, il n' y a pas de retours des questions posées par les habitants lors des précédentes réunions de quartiers.
Et puis:
D'une part:.
Certaines personnes sont assez intelligentes pour ne pas mélanger les "affaires" et la vie quotidienne.
D'autre part:
Les contentieux (quels qu'ils soient) en cours n'ont pas de rapport avec cela.
D'ailleurs, il me semble que le premier gros point épineux, ne l'est plus, en tous cas, dans le dos du concerné. D'ailleurs, ce serait bien d'avoir une explication la dessus!!!
Ensuite:
De mon quartier, que l'on appellera "le centre bourg" et puisqu'il faut le faire par internet et sans répétition de pré rencontre
je souhaiterai:
Que l'on puisse développer le compostage, car je n'ai pas de jardin (à première vue, il y en a un que l'on pourrait partager)
Que l'on puisse avoir un (ou des) "crottoir" lieu d'aisance pour les canidés de tous poils dont les propriétaires se moquent bien des bambins jouant sur les pelouses.
Qu'un ramassage d'encombrants (et Dieu, ce qu'il y en a!) soit fait, comme dans certaines régions, par un service municipal ou intercommunal une fois par trimestre ou semestre.
Qu'au lieu d'engouffrer de l'argent dans une bibliothèque hypothétiquement fréquentée, que les moyens soient fédérés avec plusieurs communes, voire le canton et le canton élargi, pour financer un "vrai" bus équipé médiathèque itinérant avec mini salon, ce genre d'initiative existe depuis des années dans d'autres régions.(ce qui n’empêche pas, un lieu "bibliothèque simple ou classique généralement existant", dans chaque commune.Ces bibliothèques pourront ainsi renouveler périodiquement leur inventaire par un complément de "prêt" commun.
Et je me pose des questions sur le projet du centre bourg, qui n'en finit pas de commencer de vœux en vœux.