Plouf dans le Doué

Publié le par Isabelle BUAT

Doué signifie lavoir en Gallo

Doué signifie lavoir en Gallo

Lors du budget 2015, la mairesse fait voter une subvention de 4000 € pour l’association du patrimoine du Doué dont l’objet est l’entretien des bâtiments de l’école privée. Ces travaux concernant le logement auraient pu être financés à 80 % par l’ANAH.

La mairesse a préféré ponctionner le budget communal plutôt que d’assister et appuyer l’association dans ses démarches auprès de l’ANAH. Il est vrai que piocher dans les finances communales, c’est plus facile…

La mairesse, avertie par les juristes de l’AMF et de la Préfecture du caractère illégal de cette subvention, la fait pourtant voter. Elle déclare en pleine séance publique du conseil municipal, le 30 mars 2015 : « Je sais que c’est illégal, mais vous m’apporterez des oranges ». Dominique Guérin, l’un de « ses hommes » déclare, en plaisantant, « moi, vous m’amènerez des bananes ! ».

Plouf dans le Doué

Comment les conseillers ont-ils pu accorder leur voix et leur confiance à l’auteur de tels propos ?

La mairesse, pour justifier d’agissements qu’elle qualifie elle-même d’illégaux, reconnaissait le 29 Juin, devant un public nombreux et les représentants de la presse locale, qu’elle n’était pas toujours dans les clous, mais tous les maires faisaient la même chose… Des maires comme çà, heureusement, moi, je n’en connais pas !

Quelle légitimité reste-t-il à un élu proférant de tels propos ?

Le sentiment, sans cesse exacerbé, d'une classe politique corrompue, clientéliste, déconnectée des problèmes quotidiens des français, est récupéré par les partis extrémistes. La méfiance envers le politique, le refrain sans cesse scandé dans nos territoires du « tous pourris » n’est pas dissociable de la montée des populismes et tout élu se doit d’être exemplaire pour essayer de retrouver la confiance perdue.

Comment les conseillers municipaux peuvent-ils apporter leur soutien à une élue qui perd ses valeurs éthiques ?

L'éthique dans l'action politique consiste à s'oublier au profit du collectif, à ne pas défendre son propre intérêt mais l'intérêt général. On ne fait pas de la politique pour soi-même mais avant tout pour les autres. On ne fait pas de la politique pour construire une carrière mais pour porter un projet visant à changer la société. On ne fait pas de la politique pour parfaire sa propre condition et son ego mais pour défendre des valeurs. C'est la grandeur de toute femme et de tout homme politique que de s'inscrire dans ce credo.

De la part d’un élu, aucune entorse à la loi ne peut être tolérée, c’est l’existence même de la démocratie qui est menacée. Un élu se doit d’être exemplaire !

“Il n'y a donc point de liberté sans Lois, ni où quelqu'un est au-dessus des Lois”
Jean-Jacques Rousseau

Aujourd’hui, nous apprenons dans le bulletin municipal que l’association du Doué a donné 700 € pour payer le voyage des classes de CM1 et CM2 du RPI privé des Portes de Bretagne. L’objet de cette association est l’entretien des locaux de l’école privée!

Il faut donc croire que la subvention de 4000 € était trop élevée. En conséquence, la mairie a réglé indirectement, 700 € pour les frais de voyage scolaire des enfants de Mellé, mais aussi de Saint-Georges, de Poilley, de Monthault, du Ferré et autres…

N’aurait-il pas été plus juste que l’association du Doué, bénéficiaire d’une subvention communale, reverse son bénéfice au CCAS de la commune, laquelle aurait ainsi pu augmenter sa participation au coût des voyages scolaires de tous les melléens, souvent très lourds pour certaines familles.

Ce versement a été effectué avec la bénédiction de la mairesse qui a fait mettre cette mention en gras dans le journal municipal !

La première magistrate de la commune ne doit t’elle pas assurer l’égalité de traitement de ses citoyens ? Pourquoi les enfants scolarisés au RPI ont-ils droit à un traitement de faveur au détriment des enfants scolarisés dans les autres écoles, publiques ou privées, du canton ?

Plouf dans le Doué

Est-ce la définition de l’éthique selon Madame TYLEK ?

Le devoir de tout élu est de lutter contre toute forme de discrimination, surtout en matière d’accès à l’éducation. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

C.Caubrière 01/04/2016 22:11

Je viens d'un région plutot touristique qu'est le nord cotentin, et j'ai échoué mon knörr à Mellé il y a 4 ans, car je pensais et je pense toujours (maigrement) qu'il y a un potentiel, si la commune se dirige vers un village étape touristique. Avec un commerce tous services, une aire camping car, un village aéré et fleuri, et P&N cela est jouable, si il y a de la bonne volonté .
Sinon, qu"est ce qu'il y aurait d'autre? Quel investisseur viendrait là?

1 Si on ne s'informe pas ce que fait une association et un écomusée comment juger?
On se renseigne et/ou on y participe, chose que j'ai faite en quelques semaines, moi horsain! Et j'ai compris ce qui se faisait derrière cette façade.
2 Quand on fait partie d"un conseil municipal ou autre, et que l'on est en dissidence, on reste pour affirmer son mécontentement et on ne se "barre" pas pendant quatre ans, on défend ses idées, on les transmet à la population. On l'informe, on en représente une partie.
3 On impose pas (même si c'est marqué dans le bail) de vendre du tabac si l'affaire fonctionne sans ce produit, au risque de mettre en difficulté une affaire que l'on (la municipalité) ne fréquente même pas!
4 Un commerce est un espace privé que l'on gère en y prenant tous les risques et les heures de précence (sauf en ex URSS), et l'on diffuse ses idées, on dépose publicités et pétitions, si on le souhaite.
5 Le fait d'être élu, on passe l'intérêt génèral de la commune avant toute chose, en ayant des discussions publiques sur des sujets aussi importants que la vente intégrale de patrimoine et d'atouts touristiques (surtout dans de telles conditions de mutisme), ainsi que sur l'aménagement du bourg.

J'ai été présent aux réunions pré électorales des deux listes, et je regrette bien de n'avoir pu enregistrer les propos tenus. Vous seriez bien étonnée. C'est comme le calcul des augmentations du taux d'imposition sur Mellé les douze dernières années et la part communale, rien à voir!!!
Je crois deviner qu'il a rancoeur et certainement incompréhension sur les travaux faits par la municipalité précédente, reprenez les photos du bourg réalisées en 1990 (voyez la différence!), la démographie décadente dans ce village et les villes aux alentours. Faite le point, et maintenant: donnez vos solutions!! Bon courage!

colette 31/03/2016 11:26

Madame,votre discours concernant les commerçantes du mellouen sont très erroné!!De plus cette histoire de QG je l'ai déjà entendu dans la bouche de notre mairesse;étrange!le commerce est vide et cette équipe municipale y est pour beaucoup,il veulent tout contrôlé ,je ne prends pas la défense de ses femmes qui avaient comme tout le monde des défauts mais creuser un peu et la réelle raison n'est pas celle que vous pensez..La question qu'il faut ce poser est peut être pourquoi il n'y a toujours pas de repreneur?

native de Mellé vivant à l'extérieur mais pas très loin 25/03/2016 21:09

Mme Buat, Les 2 camps se forment naturellement je crois...quand, à la tête d'une commune, l'entente ne tourne pas rond, il en va de même au niveau de la population...Vous avez le droit d'être indignée mais ne paralysez pas ce conseil municipal qui vit un harcèlement permanent avec vos enregistrements et votre blog. Si vous ne vous sentez plus en phase avec cette équipe, démissionnez et montez votre liste pour la prochaine fois...
Vous savez, l'ancienne équipe n'a pas toujours été très claire non plus...et l'ancien maire gérait beaucoup de chose à lui seul...depuis le temps qu'il était là, la mairie était sa maison...Les Melléens l'ont laissé faire sans polémique et lorsqu'ils se sont aperçus que ça allait trop loin, ils ont statué lors des dernières élections...en tout cas, ce précédent conseil n'a jamais connu le harcèlement. Vous avez certainement de grandes qualités comme tout à chacun mais vous allez trop loin...au point de donner une mauvaise image de Mellé...Concernant les 5 emplois supprimés : 2 au Mellouën qui aurait pu perdurer si la commerçante était restée impartiale et maître des lieux..Ce lieu de convivialité l'était uniquement pour une minorité de Melléens dont c'était le QG...Pour y être allée un jour...je me suis retrouvée avec une pétition à signer...pas envie d'y revenir...ce n'était pas l'endroit ou faire ça...Finalement, le comportement de cette minorité a eu raison de la commerçante qui s'en est allée...Et l'image que vous donnez actuellement sur la commune n'est pas très engageante pour un futur commerçant ! En ce qui concerne la Maison Pierres et Nature, je ne jugerai pas, n'ayant jamais bien compris à quoi servait cette association...Pour conclure, Ras le Bol d'entendre : Ah, Mellé ? quel cirque ! ou c'est la guerre ! j'ai mal au coeur pour ma commune d'origine...vraiment !

une melléenne 29/03/2016 17:53

Le regard que vous avez de Mellé est peut-être faussé par le discours qu’on vous tient.
Que reproche-t-on exactement à l’ancien maire ? D’avoir été trop loin dans sa volonté de faire évoluer Mellé ? Sa personnalité visionnaire en a dérangé plus d’un, dommage, car le canton n’en serait pas là aujourd’hui. Il a pourtant donné une image très positive de la commune et très loin à la ronde.
Certains villages se torturent l’esprit pour savoir comment se sortir de l’enclavement. La facilité est de ne rien faire. Mellé était une commune attractive et dynamique. Beaucoup de personnes ont décidé d’habiter Mellé par choix, car ce village avait des atouts interessants, ce n’est pas un hasard.
La nouvelle municipalité n’a pas réfléchi à la question, aucun projet n’était d’ailleurs présenté sur la profession de foi.
Je ne suis pas sûre que l’équipe pensait se retrouver seule, elle n’était pas prête ; sans domaines de compétences pour prendre la suite de Claude Duval.
Son seul angle d’attaque ne pouvait être que le dénigrement au lendemain des élections. L’erreur de Mme Tylec a été d’appeler tout le monde autour de l’amitié et d’en profiter pour déclarer la guerre. Les élections étaient-elles vraiment une victoire ? Pourquoi prolonger sa campagne de division ? Tout cela pour récupérer des voix supplémentaires ? pour le POUVOIR de briller je crois ! Mais certainement pas pour le bien de Mellé. Quel vilain état d’esprit, c’est une mentalité d’après guerre !
Et comment peut-elle justifier aujourd’hui d’avoir rendu Mellé aussi inintéressant ?
On était fier d’entendre parler de Mellé en bien et ce, quelque soit les oppositions. Mellé était une commune en avance sur sons temps où il faisait bon de vivre. Aujourd’hui, non seulement Mellé est en déclin, et l’écart ne cesse de se creuser. Mellé devient une commune rurale comme les autres, sans âme, certains cherches à faire venir des habitants, d’autres font le contraire en étant persuadés d’avoir raison.
Si les gens ne comprenaient pas ce que le maire faisait, d’autres ne se sont pas gênés pour le copier, car ils savaient que ses idées étaient des solutions viables pour l’avenir de nos communes rurales.
Si celle qui a pris sa succession ne comprend ni les comptes, ni les objectifs de ces projets pleins d’espoirs, on comprend mieux pourquoi, en absence de projets, elle s’est tant acharnée à tout détruire. Et avec un état d’esprit digne des vilains personnages de l'histoire. Certains regrettent de l'avoir écoutée et s'en mordent les doigts. Mais le mal est fait.
Il ne faut pas s’étonner de voir toute la révolte et la résistance qui en découle, on ne peut pas se laisser maltraiter à ce point.

Belles histoires à raconter aux petits enfants qui seront encore là, s’il en reste !

Un melléen 27/03/2016 23:38

Je suis un pro Duval de long date, qu'entendez vous par "l'ancienne équipe n'a pas toujours été très claire" ? J'en deduit que vous suggérer que l'actuel équipe ne l'est pas non plus ? Et de la même manière qu'entendez vous par " lorsqu'ils se sont aperçus que ça allait trop loin, " ? En quoi sont ils allez trop loin ?

Isabelle BUAT 27/03/2016 12:38

Il y a en effet un climat délétère dans la commune ; après son élection, la nouvelle municipalité aurait dû rassembler sa population et éviter ainsi la formation de clans et ma démission ne changera rien, malheureusement, au climat dans Mellé.
Vous me dites : « vous avez le droit d’être indignée… ». Cependant, qui ne le serait pas ?
Filmer les séances du conseil municipal faisait partie de nos engagements de campagne pour garantir une transparence totale. Une caméra reste le meilleur témoin objectif du déroulement des conseils. L’intérêt de ces enregistrements est également de parer les rumeurs et dénigrements dont je suis régulièrement la cible. C’est d’ailleurs la volonté de rétablir la vérité qui m’a poussée à faire ce blog.
Les conseillers sont peu informés sur les points à l’ordre du jour lors des séances de conseil. Aussi, il est légitime que l’élu pose des questions et donne son point de vue. C’est le sens même du mot « délibération ». Cependant, Madame Tylek ne tolérant ni débat (« c’est interdit d’en parler… »), ni question dans sa gestion communale, il ne reste que ce blog pour faire vivre le débat démocratique.
Je me réjouis de voir que ce blog est d’ailleurs devenu un espace d’échanges et de débats d’idées pour beaucoup d’entre nous.
Madame Tylek soude son équipe autour d’un ennemi désigné qu’elle accuse de harcèlement pour justifier ses échecs. Pendant la première année, c’était Claude Duval et son équipe, maintenant, c’est moi. Compte-tenu de mon faible temps de parole et du fait que je ne rencontre les autres élus qu’à l’occasion des conseils, comment pourrais-je les harceler ?… Ce que la mairesse nomme harcèlements ne sont en fait que des demandes d’éclaircissements sur des points qu’elle ne souhaite pas expliquer.
Concernant le fait que je paralyserais le conseil :
Lors du conseil du 12 janvier 2016, onze délibérations ont été votées. J’ai voté « contre » une seule fois m’opposant au don d’une parcelle de terrain aux acquéreurs de la Beurrière.
Lors du conseil du 22 février 2016, neuf délibérations ont été votées. J’ai voté « contre » une seule fois, m’opposant au don de la somme de 13 623.80 euros aux acquéreurs de la Beurrière.
En tant qu’élue municipale, je suis responsable du patrimoine de la commune, mon devoir d’élue et ma conscience m’interdisent de le dilapider ainsi.
Concernant l’ancienne municipalité, je n’en faisais pas partie et mon combat s’inscrit uniquement dans la défense de l’avenir de la commune et de l’intérêt commun.
Merci de votre participation à ce débat.

C.C 25/03/2016 13:54

Pour les accidents;
Il suffit d'une fois!
On espère toujours que l'on n'est pas concerné!
10 tonnes de tracteur contre 20 à 25 kilos de chair....

une Mélléenne 25/03/2016 06:25

Merci pour votre réponse qui est bien détaillée et intéressante vos remarques concernant le défibrillateur et sur les accidents qui peuvent être occasionnés par les ballons ne sont pas fausses mais le terrain n'est pas non plus sur route très passagère.Et pour répondre à me Me Buat quand je parle de la subvention de 600 euros il s'agit de la subvention donnée par la mairie à l'école publique.

C.Caubrière 24/03/2016 13:48

Un terrain de sport de ville (22x44) était semble-t-il prévu dans le projet de rénovation du centre bourg 2014, donc subventionné à environ 80%.
Ce projet centre bourg devait débuté il y a deux ans.
Ces terrains, hautement grillagés, permettent aux jeunes et autres de jouer en toute sécurité.
mini-Foot, basket, hand, volley, tennis. cout environ 60 000 euros - 80% de subventions=12 000 euros

Pour la petit histoire, dès le renouvellement de municipalité, j'avais amené en mairie un petit dossier comprenant le prix d'un panier de basket de rue, deux cages de football, l'aménagement d'un terrain de pétanque, de quoi faire un mini golf et le prix des ballons et accessoires divers, si ce terrain de ville était rejeté.
Il y avait de l'idée?
Ainsi qu'une pré étude, montrant qu'il était aisé de faire trois petites boucles de circuit pédestre/VTT. avec l'accord des propriétaires des terrains longés ou traversés.
Idem?,

Des petites boucles rejoignant le sentier P&N pouvant intéresser des personnes ne pouvant faire qu'un petit parcours de deux à quatre kilomètres.
Re idem?

Pour le financement du circuit des cinq énergies, il a été subventionné à hauteur de 80% .
Si Mellé n'avait eu cette enveloppe, une autre commune en aurait profité.
Donc, on peut considérer que c'était une opportunité et non un gaspillage.

Restait donc120 000 EUROS -12 000 de dons = 108 000 euros pour refaire l'intérieur P&N, les films primés Cannes et Deauville, le sentier et le balisage, le mobilier P&N, les panneaux et accessoires pédagogiques, le prêche (qui est loué), la communication ...et a ne pas oublier; la reconnaissance d'un petit village, et une façade publicitaire pour attirer du monde.

Pour le terrain de ville, ce choix avait été fait ou tout au moins évoqué lors de discussions publiques préalables en 2013.
Car d'un point de vue sécurité; c'est homologué, la pose et la charge en cas d'accident lors des utilisations par les joueurs, sont aux entrepreneurs, et donc la municipalité est couverte en cas de problème à cause du matériel.
Est-ce le cas actuellement?
Un bureau d'étude de contrôle est il passé valider la mise de en place et les conditions de sécurité?
De plus, pendant un bon moment, les buts installés étaient "dans le sens du vent"
Aujourd'hui encore, il y a toujours des ballons qui vont sur la route.
Qui est responsable en cas d'accident sur la voiture et/ou sur les joueurs?
Il y a t il un défibrillateur cardiaque lors des rencontres?
C'est une question qui avait été évoquée par une des conseillère lors d'une réunion de conseil, il y a au moins un an.

La préparation et le montage de dossiers pour monter des projets est complexe et longue, il faut être bien informé, et ce n'est pas la présence qui compte le plus, c'est la préparation pendant laquelle les personnes sont invisibles mais efficaces et la réalisation viable.

Pour les enfants, c'est bien de les aider, j'en suis conscient. Il y a plein de solutions pour gonfler la cagnotte des écoles.
Participation indirecte des municipalités (financement de mobilier et autres par exemple)
Participation financière individuelle (lors de kermesse par exemple)
Mécénat des associations, de comité des fêtes, de commerces....

J'ai invité deux fois le premier adjoint a venir discuter sur les soucis de Mellé

Une fois récemment, au dernier conseil
Une fois, il y a + longtemps, sur les sujet P&N
Ainsi que tous les conseillers via la page Facebook pierres et natures

une Méllenne 24/03/2016 10:40

je ne crois pas faire de raccourci intellectuel lorsque je parle des 2 projets cités précedemment.Car quand on parle de gaspillage d'argent c'est bien le cas 750 000 euros pour le circuit 5 energies.Je vous signale tout de même qu'ils ont donné 600 euros à l'ape de l'école publique où se trouve il me semble aussi des enfants de Méllé.S'il s 'agissait de faire quelques chose pour les enfants les choses auraient pu être faite differemment ex nouveau but pour le terrain de foot espace avec terrain de basket pour que les enfants fassent vivre le village.Tout cela aurait sans doute coûté moins cher.Pour ses gens qui critique sans jamais s'investir physiquement mais regarder de haut c'est facile.

Isabelle BUAT 24/03/2016 12:00

Pourriez vous préciser votre pensée. Je ne comprends pas bien le sens de votre commentaire. Est-ce que vous voulez dire que l'Association du Patrimoine du Doué aurait donné 600 € à l'APE de l'école publique? si tel est le cas de quelle école publique s'agit-il? Quant aux 750 000 € pour le circuit des Energies, il n'est pas question d'étudier le bien-fondé de cet investissement puisqu'il a déjà réalisé. En tout cas, merci de participer à ce débat.

C.C 23/03/2016 20:26

Des os laids pour les faux te d'Aurto Graff pressées dament fêtes avent sous la colle erre, sa donnera de couac cris triqués et de coit fer une dit que t'ai.
Un peu d'humour! Que diable!

native de Mellé vivant à l'extérieur mais pas très loin 23/03/2016 18:27

Rien à voir avec cet article mais je réagis face à la terrible image vous donnez de Mellé ! Il faut que l'ancienne équipe accepte sa défaite, un point, c'est tout ! Rien ne les empêchera de se représenter la prochaine fois...La nouvelle équipe doit pouvoir travailler sereinement. Il sera toujours temps de tirer un bilan à la fin du mandat...Votre jeu de critiques, de filmer les séances de conseil et autres vont finir par paralyser la commune ! Ce n'est absolument pas profitable aux habitants de Mellé ! Je suis vraiment triste de l'image que vous donnez de la commune. Il me semble que M Duval et ses équipes successives ont travaillé dans la sérénité alors je vous invite à en faire autant. Mme Buat, il me semble avoir lu que vous aviez donné beaucoup de temps à la Mairie en tant qu'adjointe au détriment de votre entreprise...peut-être serait-il plus sage de vous consacrer à votre travail plutôt que de régler vos comptes sur le dos des Melléens !

Mais heureusement ... 24/03/2016 18:23

Si personne ne réagissait cela voudrait dire que tout les habitants approuve que notre village, auparavant tant apprécié, devienne très rapidement une zone sans vie.

Car la réfection du terrain de foot, la réparation des vitraux ou la mise en place d'abris-bus n'y suffisent pas.

Une des responsabilités des élus est de réfléchir à l'avenir de leur village et au bien être des habitants. On peut dire que c'est un désastre !

Mais on a eu beau tenter d'arrêter l'hémorragie (initiée la municipalité en place on vous le rappelle), le mauvais état d'esprit, la haine contre les opposants divisent encore aujourd'hui les Melléens ; peut-être parce qu'ils ne savaient quoi faire d'autre ! Ont-ils bien accepté leur élection ? en improvisant une guerre au lendemain des urnes...

Ce qui est révoltant c'est l'état de destruction dans lequel ces élus laissent leur commune. Après cela je ne voit pas qui aurait envie de se représenter. On appelle cela une politique de terre brûlée.

Ce qui serait grave serait de laisser faire sans rien dire ! C'est une chance pour Mellé, pour la démocratie et pour la liberté d'expression.

Isabelle BUAT 24/03/2016 11:48

Madame, je suis d’accord avec vous, l’image que donne de Mellé cette séance de conseil municipal est « terrible », et même affligeante. La caméra était pourtant bien visible...
Le spectacle fourni par la mairesse et quelques-uns de ses conseillers n’a cependant rien à voir avec l’ancienne équipe municipale.
Pierre Mendes-France disait :
« La démocratie ne consiste pas à mettre épisodiquement un bulletin dans une urne, à déléguer les pouvoirs à un ou plusieurs élus puis à se désintéresser, s'abstenir, se taire pendant cinq ans. Elle est action continuelle du citoyen non seulement sur les affaires de l'Etat, mais sur celles de la région, de la commune, de la coopérative, de l'association, de la profession. Si cette présence vigilante ne se fait pas sentir, les gouvernements (quels que soient les principes dont ils se recommandent), les corps organisés, les fonctionnaires, les élus, en butte aux pressions de toute sorte de groupes, sont abandonnés à leur propre faiblesse et cèdent bientôt, soit aux tentations de l'arbitraire, soit à la routine et aux droits acquis ... La démocratie n'est efficace que si elle existe partout et en tout temps. »
Aussi, comment ne pas être indignée face au comportement de la 1ère magistrate de la commune qui bafoue ainsi les règles les plus élémentaires de la démocratie locale :
• La mairesse empêche les élus de s’exprimer
• La mairesse refuse de répondre aux questions
• La mairesse tient des propos injurieux
• La mairesse ne remplit pas son devoir de police vis-à-vis des conseillers qui troublent les débats
• La mairesse ne fournit pas les documents permettant aux élus une bonne connaissance des dossiers en les privant ainsi de la possibilité de voter en toute connaissance de cause
• La mairesse organise des réunions plénières pour préparer le conseil auxquelles je ne suis pas invitée (et après lors de la séance publique de conseil, alors que je pose une question, l’un des conseillers me dit : « on s’est déjà réuni on connait les dossiers… ». Il va s’en dire que c’est strictement interdit.
Le bilan, au bout de 2 ans de mandature, est déjà catastrophique :
• La fermeture de la Maison Pierres et Nature avec la perte de 3 emplois
• La fermeture du Mellouën avec la perte de 2 emplois ainsi que la perte du lien social dans la commune
• La vente à perte de la Beurrière
• Le climat délétère entretenu par Madame Tylek dans la commune
Pour souder son équipe autour d’elle, Madame Tylek a besoin d’un ennemi désigné qu’elle rend responsable de ses échecs. Pendant 1 an, l’ennemi désigné était Monsieur Duval, maintenant, il s’agit de moi…
Si je suis devenue une Tylekienne repentante, je n’en suis pas pour autant une Duvalienne convertie. Je sais garder mon libre arbitre et n'ai aucun compte personnel à régler. Arrêtons de diviser la commune en 2 camps.

C.Caubriere 22/03/2016 19:05

Si l'intention de favoriser un voyage scolaire est bonne, elle est incomplète et en dehors de montages financiers "réglementaires". Je crois que c'était un thème de campagne municipal fort, il y a deux ans!

Il y a d'autres associations ou d'élaboration de projet qui auraient pu palier à ce besoin.
Et si j'ai bien compris, une somme (valable ou non) pour entretenir les locaux c'est trouvée utilisée dans un secteur complètement différent, même si il s'agit d'école et non de l'immobilier de l'école.
Je suis sûr que d'autres travaux étaient, aussi, envisageables.

Je reviens sur la réflexion négative concernant le sentier des énergies.
Soit, j'en conviens, cela a un coût.Mais combien en fait pour le contribuable mélléen?
Allez donc creuser un peu...vous verrez que ce n'est pas tant que cela, vu les subventions et les dons.
De plus, les finances municipales étaient saines au moment de et après la réalisation.
Une maison (ancien prêche) a été rénovée et a été et est en location en ce moment. Donc des rentrées d'argent pour la municipalité actuelle.
Il ne manquait que huit milles euros pour financer la rénovation de cette bâtisse.
Divisé par le nombre de loyers perçus, il ne reste plus grand chose à amortir!
Et un patrimoine est sauvé!
Ne venait pas pleurer si votre patrimoine fout le camp! (Bâtiment et site).

Les attractions qui ne marchent pas soit disant sur le sentier des énergies, c'est comme tout, un entretien périodique s'impose! En ne le faisant pas, c'est facile de dire que cela ne sert à rien!

Que pouvait il amener à la commune ce sentier, pédestre et vélo, P&N, et les activités en découlant?
Un but de promenade, de visites, des vacanciers, des acheteurs potentiels pour l'immobilier et des rencontres. En résumé, de la vie dans ce village moribond que nous voyons à présent.
Les retombées, avec l'aménagement du bourg aurait pu amener clientèle dans ce commerce désert, tenu par des bénévoles et non plus des employés.(pensez à nos retraites!)
Des acheteurs, pour tout cet immobilier qui est à vendre et dont les prix s'effondrent!
Des emplois au travers de Pierres et Nature et du Mellouên supprimés et un coût à présent direct
(Un an pour Melléco, ce qui représente le coût de la subvention allouée auparavant pour une période identique pour cette association; et trois mois pour le Mellouën, frais de fonctionnement, d'assurance loyer en moins) . Ce qui nous fait un total grosso modo de 20 000 euros!!!!
Tout cela pour que la municipalité tienne un ersatz d'activités,
Que croyez vous? Qu'en investissant dans rien, un village en milieu rural, dans un canton éloigné d'autres points touristiques et du littoral puisse ne pas mourir?
Il pouvait faire de nœud touristique.
Peut être avez vous des idées à la pelle et un investissement personnel à y consacrer?
Vous attendez que la mer monte pour faire un port de plaisance?

Il n'y a plus que du saupoudrage d'activités dans ce village, cette somme de 700 euros en fait partie.
Cela permet de flatter un peu , le temps que le bateau coule doucement.

Si les familles ne viennent plus et surtout ne reste plus à Mellé, bientôt, 700 euros seront économisés.
Ca en fait des kilos de patates tout cela!
La tranquillité du village deviendra trop pesante et les gens le fuiront.
Regardez donc les villages qui se maintiennent et ceux qui se dégradent, et les efforts faits pour leur maintien. C'est pas le tout de critiquer, il faut remonter les manches, mais pour de bonnes idées!!!!

N'écoutez pas qu'un son de cloche (c'est la saison, quoi qu'elle dure longtemps) venez donc discuter.

une mélléenne 22/03/2016 07:59

Pour une que fois l'argent est utilisé pour des enfants plutôt que pour le circuit des 5 énergies qui ne fonctionne plus d'ailleurs et qui a des coûts d entretien important.Je ne vois pas ce qui vous pose problème.Et en donnant aux autres enfants de Méllé par le biais de subvention cela reste équitable.

de BAILLIENCOURT 22/03/2016 21:22

Le problème, Madame la Mélléenne, c'est l'amalgame que vous faites entre des situations qui n'ont pas de liens directs. Le parcours des 5 énergies est sur le terrain du développement touristique/économique alors que la subvention municipale pour la sortie de l'école sur celui du développement social.
Chaque situation peut évidemment faire l'objet de critiques particulières mais que gagne t-on à tout mélanger de la sorte ? Ce sont ces amalgames qui alimentent le climat de défiance qui s'est installé dans notre commune. D'autre part la démagogie fruit de ces ces raccourcis intellectuels ne permettra jamais de voir émerger les projets ambitieux dont ce territoire a tant besoin....

Isabelle BUAT 22/03/2016 12:43

Nous sommes tous réjouis de l'effort de la commune vis à vis d'enfants. Le problème est que cette somme n'est pas attribuée aux petits Melléens de façon équitable. En effet, elle ne concerne que les enfants du RPI qu'ils soient Melléens ou pas. Le jeune Melléen qui fréquente les autres établissements ne pourra donc pas y prétendre...
Vous écrivez:" Pour une que fois l'argent est utilisé pour des enfants plutôt que pour le circuit des 5 énergies". Je vous signale que le circuit des 5 énergies était destiné également aux enfants.

de BAILLIENCOURT 21/03/2016 23:53

Tout cela est, une fois de plus, scandaleux. Nos élus seraient-ils au dessus des lois ? Mesurent-ils l'offense qu'ils font aux devises républicaines ? (je profite d'ailleurs de cet espace d'expression pour signaler que dans le dernier bulletin municipal une partie du texte de l'association Mellé Vous-En ! a été censuré....)
Nos amis Britanniques ont le dicton suivant "You've got to give respect to get respect". A méditer...