La berceuse de la mairesse: "une gestion loyale et légitime"!

Publié le par Isabelle BUAT

La berceuse de la mairesse: "une gestion loyale et légitime"!

L'écho des Melléens est en cours de distribution dans nos boîtes aux lettres.

Madame Tylek nous explique dans son éditorial, qu’il y a, à ce jour, 13 procédures contre la commune…

Je suis à l’origine de 7 procédures au Tribunal Administratif (je n’ai pas connaissance des 6 autres !!!) :

  • 3 concernent la vente de la Beurrière,
  • 1 concerne le retrait de mon statut de 1ère adjointe,
  • 1 concerne la prise en charge des frais de justice de Madame Tylek par la commune,
  • les 2 autres concernent des points susceptibles de contenir des irrégularités et méritent d’être soumises à la censure du juge administratif.

Aucune de ces procédures n’impose le secours d’un avocat quand on a la maitrise de ses dossiers et qu’on est soucieuse du denier public. Je n’ai, personnellement, pris le secours d’un avocat que pour l’annulation de la vente de la Beurrière (procédure dans laquelle je n’ai aucun intérêt personnel mais où je défends l’intérêt commun).

 

La berceuse de la mairesse: "une gestion loyale et légitime"!

Madame Tylek écrit : «ces affaires en cours, dont certaines ont été jugées, n’ont pas souligné une mauvaise gestion…» Or, aucune des affaires concernant la commune n’a été jugée !. Si Madame Tylek prétend le contraire qu’elle nous présente une copie de ces jugements.

Le seul jugement rendu, concerne Madame Tylek et non la commune, pour des propos blessants qu'elle avait fait paraître dans les journaux...

A cette occasion le conseil municipal a autorisé la commune à payer les frais de justice de Madame Tylek qui  a alors pris le secours d’un ténor du barreau. Six élus ont fourni des attestations dont j'ai reçu copie, et qui ont permis à Madame Tylek d'être relaxée.

Madame Tylek nous dit: «la baisse des dotations de l’Etat impose des restrictions budgétaires»…
Pourquoi alors s’être fait  payer ses frais d’avocat par la commune ? 

Concernant la paralysie des services administratifs du fait de ces procédures, je suis très perplexe. En effet, si comme nous l’assure la mairesse si souvent : « tout est bon », il ne reste qu’à attendre sereinement les décisions de justice. Et alors, en quoi consiste donc cette charge de travail supplémentaire ?

Madame Tylek nous parle d’une « gestion loyale et légitime », il me semble au contraire que de plus en plus d’habitants se sentent trahis. Et comment parler de légitimité quand le 1er magistrat de la commune déclare en pleine séance de conseil municipal : « je sais que c’est illégal, mais je le fais quand même!».

Voici la règle n°1 de l'AMF:"ne pas confondre le bulletin municipal avec un outil de propagande" et ensuite on peut lire aussi:

"Le bulletin municipal n’est pas la lettre du maire et s’il est de bon ton qu’il signe l’édito, il ne s’exprimera pas sur des sujets polémiques, réservant son avis politique pour d’autres supports."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 15/03/2016 20:26

je vais vous dire vous avez bien les boules parce qu'elle y arrivera contre vents et marées devant un tas de gros nuls qui ont un Q I d'huitres

un support à la fois 08/03/2016 11:38

En effet, Mme le maire réserve les sujets polémiques pour d'autres supports. On se souvient, au lendemain des élections, lors d'une invitation au dixit "pot de l'amitié", Mme le Maire a pris le micro pour une heure au moins de lynchage public... Avait-elle oublié la présence d'électeurs qui n'étaient pas les siens, où bien voulait-elle continuer à séduire par la médisance ?
Mais cela n'a pas suffit à sa provocation, il a fallu utiliser la presse pour bien salir ses prédécesseurs !
Cette manipulation aura mené Mellé, bien impuissante, à la division et au désastre que l'on connait aujourd'hui. Belle vengeance !
Un élu n'est-il pas responsable du devenir de sa commune ? Les Melléens commencent à ouvrir les yeux, c'est rassurant.
Ce blog a le mérite de dévoiler la face cachée de Mme le Maire pour ceux qui ne connaissent que son sourire et de dévoiler des états d'esprit inquiétants. Dommage qu'il nait pas existé plus tôt...

Un Mélléen 07/03/2016 23:18

36 pages pour une commune de 600 habitants... Diantre ! En comparaison le "Nous Vous Ille", bulletin du conseil départemental, ne compte "que" 51 pages (pour un peu plus d'un million d'habitants !)

Nos conseillers départementaux seraient-ils des fainéants où, au contraire, nos élus Mélléens sur-vitaminés ? A la lecture du bulletin municipal vient naturellement la réponse : la quantité ne fait pas la qualité, loin s'en faut. Où sont les projets d'avenir qui laisseraient un peu d'espoir à ce territoire qui meurt de ne pas savoir garder ses enfants et accueillir les nouvelles familles ?

Au regard des difficultés sociales et économiques qui existent une simple gestion au quotidien ne suffit pas ! De la créativité et de l'ambition Messieurs Mesdames nos Elus !

patrick 06/03/2016 19:21

La légitimité n'est pas le totalitarisme