PETITE HISTOIRE DE LA PARCELLE SECTION A N°972

Publié le par Isabelle BUAT

A QUOI SERT UN ELU A MELLE ?

POURQUOI SE POSER DES QUESTIONS ?

POURQUOI SE POSER DES QUESTIONS ?

Lors de la séance du conseil municipal du 12 Janvier 2016, la mairesse a fait voter son conseil pour l'autoriser à cèder la parcelle Section A N° 972 de la Beurrière.

Cliquer ici pour entendre l'enregitrement audio de cette délibération

Vous pouvez constater qu'elle a bien insisté sur l'évaluation par les services de France Domaine de cette parcelle. Voici l'extrait de cette estimation avec les parcelles évaluées:

Y'A PAS A TORTILLER, ELLE N'Y EST PAS !

Y'A PAS A TORTILLER, ELLE N'Y EST PAS !

Pendant les débats, je fais remarquer à la mairesse l'absence d'estimation de cette parcelle. Réponse: "Je ne répondrai à aucune question!" . Et elle fait procéder au vote. Je présente l'estimation des Domaines aux membres de l'assemblée délibérante. Les élus baissent la tête refusant de regarder le document.

Et dire que  "l'écoute" faisait partie de nos promesses de campagne. Les élus ne prennent même pas la peine de regarder les dossiers. Le conseil municipal semble devenir le bureau d'enregistrement des décisions de la mairesse! Les conseillers sont t'ils devenus des moutons sourds ?

Le compte-rendu de ce conseil, affiché sur la porte de la mairie, diffère du contenu des débats enregistrés. En effet, la mention de l'estimation des domaines a été retirée ainsi que la mention de la gratuité de cette cession, il n'est plus question que de la gratuité de l'enregistrement de l'acte chez le notaire.

Quel sera le comportement des élus lors du prochain conseil municipal ? Valideront-ils ce compte-rendu malgré ces anomalies ?

A suivre ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article