Mellé fête la Sainte Isabelle-Partie 1

Publié le par Isabelle BUAT

Une belle leçon de démocratie...

C'est le début du Conseil, cela fait 3 mn 30 que la séance est ouverte, je pose une toute petite question et déjà, les foudres s'abattent sur moi. La mairesse refuse de répondre. Un conseiller municipal m'invective violemment et confirme que ce conseil n'est qu'une carricature puisqu'ils se sont déjà réunis pour étudier tous ces points. En effet, il déclare:" les moutons se sont réunis l'autre jour, on connait tout le dossier" (cf mon article du 17 février: " la démocratie selon notre mai(t)resse).

Je demande à la mairesse d'exercer son devoir de "police de l'assemblée", elle s'y refuse, laissant volontairement se dégrader une situation déjà tendue au risque de provoquer des troubles plus importants.

Monsieur Dominique Guérin, auteur de cette intervention, s'était déjà illustré lors de la séance du conseil municipal du 29 juin 2015 en expulsant violemment un membre du public qui avait simplement demandé l'autorisation de poser une question. Déjà ce jour là, la mairesse avait dit: " il a bien fait"....

En n'assumant pas son devoir de "police de l'assemblée", la mairesse installe volontairement un climat de violence.

Dans son intervention,la mairesse reconnait avoir mis en place un règlement intérieur uniquement pour museler un seul conseiller et mettre fin à "des interruptions incessantes".

Il est vrai que, pour la mairesse, poser une question lors d'une séance de conseil municipal est une interruption abusive, en poser deux relève du harcèlement. Et toutes ces questions restent toujours sans réponse.

Madame Tylek me fait le reproche de me constituer des documents de travail, je suis en effet une élue travailleuse et conciencieuse. Tout élu impliqué dans sa fonction doit étudier les dossiers pour avoir une parfaite connaissance des affaires de la commune et voter en toute connaissance de cause.

"Gouverner c'est dissimuler",

"Divise pour règner".

Telles étaient les devises de Machiavel.

Il semble que la mairesse les ait adoptées.

 

A suivre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 01/03/2016 23:09

Avez-vous eu droit à une récréation ? Oh, pardon, nous étions en conseil municipal au vue de l'intitulé de cette vidéo...
Pour quelles raisons chacun(e) des conseiller(ère)s s'est-il engagé au départ ? La construction, la réalisation de projet pour faire vivre leur territoire, pour leurs enfants je suppose ?
De belles choses pourraient se réaliser, se sont réalisées... Actuellement, d'un regard extérieur, ce n'est malheureusement pas ce qui en ressort.
Je ne voudrais pas être conseiller(ère)... Des humiliations à répétition, tant pour leur silence que pour leur tentative de prise de parole...

Isabelle BUAT 28/02/2016 17:37

Voici un commentaire de " Regard extérieur" que je ne peux afficher dans son intégralité. Veuillez m'en excuser, mais certains de ces propos par leur dureté, pourraient m'exposer à des poursuites judiciaires voire à la fermeture du blog.Je comprends l'animosité et l'exaspération de certains, mais le verbe doit rester mesuré.

Voici le texte que j'ai tronqué par des XXXX:



"Regard extérieur":

"Je viens malheureusement de prendre connaissance de ce site…



En effet je dis malheureusement car les personnes inscrivant des messages pour détruire les idées de Mme Buat sont du côté des XXX. Ce qu’ils ne se doutent pas c’est qu’ils sont également complices XXXX (Je parle en particulier du conseil)..



Je tiens à préciser, ayant un regard extérieur sur la situation de Mellé, que ce blogue n’est pas un harcèlement dont le but est de détruire la mairesse ni les conseillers. Le but premier est de protéger et d’informer les habitants de Mellé des « XXXX et des pertes d’argents inutiles» mises en places par ces XXXX.





En effet, il y a des pertes d’argent pour et par la mairie mais également pour les habitants.



Nous nous plaignons de plus en plus des détournements de l’état, mais il y en a à petite échelle qui s’élèvent également à des milliers voir des millions d’euros. Si toutes les personnes élues à toutes les échelles (et surtout les personnes honnêtes) avait le cran, comme madame Buat, de se mettre à dos quelques personnes qui profitent de l’argent et des biens publics et qui sont incapables de gérer une commune n’ayant pas en tête toutes les lois, nous ne serions pas en déficit national depuis longtemps.





L’erreur est humaine, certes, mais lorsque l’erreur est volontaire cela doit être puni.



XXXX





Ils s’amusent avec votre argent donc n’encouragez pas XXXX !!! Cette femme ne pense qu’à casser pour mieux régner et faire ce qu’elle veut de votre commune ! Nous pouvons dire que c’est une dictatrice !! Dénoncez-là !





XXXX

C.Caubrière 27/02/2016 18:10

Pour avoir assisté à plusieurs réunions de conseil municipal, je pense que cette dernière fut houleuse, car il y avait un enregistrement vidéo et audio de celle-ci. Sauf erreur, c’est autorisé, les séances étant publiques. Avant le début officiel, il y a eu quelques échanges un peu tendus, et je fus moi-même interpellé sur ma prise de parole, car Madame Le maire abordait des sujets qui de mon goût n’avaient pas leur place, ni le bon contenu. Comme je venais en contradiction, la séance fut ouverte, et du fait que le public n’a plus le droit à l’expression, l’échange fut ainsi clos. Que les séances soient filmées, n’est je crois un souci, les enregistrements conforteront la validité des propos tenus. Isabelle Buat a changé d’opinion et d’orientation par rapport aux actions menées par la municipalité en cours de mandat, et c’est son droit et son choix. Je trouve dommage qu’elle n’ait pu lire ses questions diverses qu’elles auraient pu relater dans leur intégralité, d’autant que sauf erreur, les questions verbales doivent être données deux jours à l’avance par écrit ! Ainsi Madame Le Maire monopolise en quasi-totalité le temps de parole lors des séances. Nous sommes bien loin de la profession de foi diffusée avant mandat, tout au moins sur l’échange démocratique. Avant que, qui ce soit m’interpelle sur mes propos, sachez que j’ai discuté une dizaine de minutes après la séance avec un élu qui souhaitait m’entretenir. Je lui ai proposé en plus, de venir débattre de tout cela tranquillement entre nous et qu’il n’hésite pas à déployer ses arguments. Nous discuterons bien au-delà du déroulement et des contenus de ces conseils municipaux, et pourront évoquer ainsi sur l’évolution du village depuis deux ans et les perspectives en devenir.

Une autre Melléenne 27/02/2016 14:13

Bravo pour votre courage Mme Buat, car affronter une autorité comme celle-là, c'est vraiment d'un autre temps, bien éloigné de la civilité.
On voit que vous dérangez un pouvoir en place qui se croit tout permis !
En tout cas un témoignage de la réalité, une vérité toute crue qui ne ment à personne sur un état d'esprit intolérable.
Une contradiction totale avec la démocratie.
Jusqu'où iront-ils, n'ont-ils pas fait assez de dégâts sur la commune ? On ne pourra pas accuser la malchance !
Mellé était reconnu au-delà de nos petites frontières pour la réussite de ses projets tournés vers l'avenir !
Cette nouvelle équipe s'est-elle présentée pour mener à bien tout ce désastre ? On ne peut que constater une politique de terre brûlée! Une politique fermée et qui laisse peu d'ouverture pour la suite...

patrick 26/02/2016 20:39

Définition du mot démocratie :
Système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple.
État ayant ce type de gouvernement.
Système de rapports établis à l'intérieur d'une institution, d'un groupe, etc., où il est tenu compte, aux divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées.
En raccourci quand une décision est voté à l'unanimité elle est appliqué n'en déplaise à ceux et celles qui étaient contre on le voit avec nos gouvernants actuels ils sont élus démocratiquement et décident et appliquent malgré un grand mécontentement du peuple si on est pas d'accord on peut changer aux prochaines élections et si quand on est élu si cela ne vous convient pas il faut assumer et j'aime bien cette phrase dans d'un ancien ministre on se soumet où on démissionne et lui il n'a pas dans le détail il à démissionné sans faire de blog etc.. Y aurait il un problème d’ego à MELLE

Mélléen 27/02/2016 23:25

Avant de citer la définition du mot démocratie encore faut il en comprendre le sens. La démocratie, ne vous en déplaise ne veut pas dire "la loi du plus fort". Vous dites tout et son contraire et ce dans un vocabulaire et un style qui laisse peu de doute sur votre intelligence. Le problème à Mellé n'est pas un problème d'égo mais de Q.I. Cherchez l'erreur !

Une mélléenne 26/02/2016 19:39

moi aussi j'ai participée au dernier conseil municipal cela m'a fait beaucoup sourire on à l'impression d'être dans un théatre où toutes les personnes attendaient avec impatience les clashs à venir.Les gens présents ne venaient que pour cela , pas vraiment pour le contenu du débat n'est-ce pas dommage de transformer le travail des élus en caricature.Ce que je trouve dommage c'est que l'on mette des battons dans les roues des personnes qui ont été élues.Lorsqu'il s'agissait de l'ancien maire personne ne disait rien il faisait ce qu'il voulait et tout le monde avait peur de lui.Même Le président Hollande ne rencontre pas autant d'opposition lors de son mandat n'est-ce pas un comble?Laissez les bosser ,et à l'heure du prochain vote la sanction tombera , si les Mélléens le jugent.En ce qui me concerne me Buat que vous soyez contre le conseil municipal c'est votre droit le plus légitime mais il me semble que vous avez vite retourné votre veste à partir du moment où ce que vous souhaitiez ne s'est pas passé comme vous l'entendiez .

Mélléen 27/02/2016 23:31

Pour mettre "des bâtons dans les roues" encore faut-il qu'il ait des bâtons (ici le débat démocratique) et des roues (ici les propositions et idées de la municipalité pour l'avenir) Dans le cas présent il n'y a ni l'un ni l'autre... et c'est bien là le problème !
Vous défendez l'indéfendable.
Cet élu grossier se grandirait à s'excuser publiquement.

Isabelle BUAT 26/02/2016 21:09

Débattre en conseil n'a rien d'une caricature. Débattre, poser des questions et s’intéresser aux dossiers, c'est le devoir de l'élu et ce n'est pas "mettre des bâtons dans les roues". Refuser le débat et refuser de répondre aux questions légitimes sur une délibération en cours, va à l'encontre des intérêts de la commune. La légitimité du suffrage universel donne des droits mais aussi des devoirs dont le 1er est de communiquer les informations sur les affaires faisant l'objet d'une délibération à TOUS les élus et habitants. Concernant l'ancienne municipalité et François Hollande, je ne suis pas à même de répondre.
Vous me dites:"laissez les bosser..." D'accord et moi, je dois bosser? ou préféreriez vous que je donne ma démission pour ne pas faire de vagues? Si simplement le fait de poser une toute petite question lors d'un conseil suffit à paralyser le fonctionnement de la mairie, c'est que l'équipe en place n'est pas à la hauteur de sa tâche.Je n'ai pas l'impression que le travail accompli depuis 2 ans ait été à la hauteur de l'attente des Melléens.
Enfin, vous signalez que j'aurais "retourné ma veste". J'ai simplement pris de la distance quand j'ai découvert que j'avais été abusée, comme tous les Melléens d'ailleurs. Je vous rappelle que le 30 mars 2015, mme Tylek déclarait en pleine séance du conseil municipal " je sais que c'est illégal mais je le fais tout de même". Comment un représentant de la République peut-il ainsi violer les lois?
Je vous remercie de votre franchise et de votre sens du débat

Charlene 26/02/2016 16:03

Avez vous pensez à demander aux personnes l'autorisation de les affichez en photos sur youtube et sur votre blog pitoyable?
Leur avez vous demandé si ils étaient d'accord d'être en photo sur internet? Vous qui connaissez si bien les lois! Le droit à l'image ça ne vous parle pas?
Si il y a bien une personne qui empêche notre commune d'avancer, c'est VOUS.

Isabelle BUAT 26/02/2016 19:36

Bonsoir Charlène,
Un élu, dans l'exercice de ses fonctions, n'a pas de droit à l'image comme je l'ai déjà expliqué dans un précédent article.
Vous me dites que j'empêche la commune d'avancer. Que dire alors d'une équipe municipale qui en si peu de temps à détruit le site touristique et patrimonial de la commune avec la cession de la Beurrière? fermé la Maison Pierres et Nature? Aujourd'hui nous avons perdu le seul commerce de la commune alors que nos engagements de campagne étaient de soutenir son activité! Notre mairesse continue d'entretenir un climat délétère au sein de notre commune. Ce n'est pas en refusant le débat démocratique que l'on peut régler les affaires communales. Mon blog n'est qu'un outil au service de la démocratie locale.

Anonyme 26/02/2016 10:44

Pour avoir participé à quelques conseils, c'est à mourir de rire !!! Quel honte pour ces élus de couper toute demandes d'information !! Ont ils beaucoup de choses à dissimuler ?? Pourquoi ne pas vouloir de débats ?? Qui dirige vraiment la commune ??

viot 25/02/2016 20:24

MACHIAVEL:Son époque est politiquement très troublée. L'Italie, riche mais divisée en petits états instables, est en proie aux invasions étrangères. Pendant les guerres d'Italie, de 1494 à 1527, le pays ne cesse d'être envahi et pillé par les Français, les Espagnols, les Allemands, les Suisses. Machiavel rêve d'une Italie unifiée dans laquelle la paix et la stabilité seraient garanties par un état fort. C'est ce qui le détermine à écrire "Le Prince", considéré par Montaigne comme "le livre de chevet des grands de son temps".

viot 25/02/2016 20:22

je viendrai au prochain conseil pour me faire une idée de qui divise et qui est machiavel dans l'affaire mais pour info voila qui était MachiavelMachiavel a donné en français naissance à plusieurs termes : "machiavélisme" et ses dérivés, pour qualifier une interprétation politicienne cynique de l’œuvre de Machiavel et "machiavélien" pour les concepts développés par Machiavel dans son œuvre.

Mais "Le Prince", ce "bréviaire des puissants", a connu une fortune critique considérable et pour en juger, il importe de s'en référer aux analyses de Francis Bacon, Spinoza, Diderot, Rousseau, Hegel ou Gramsci, et plus près de nous, d'Althusser, Leo Strauss ou Claude Lefort.

Isabelle BUAT 24/02/2016 21:55

Je pense que notre personnel est heureux de travailler dans notre entreprise. C'est la raison pour laquelle nos employés restent chez nous si longtemps. Si vous en doutez, je vous invite à leur demander directement... Vous avez de mauvaises informations dont on suppose la source. Si vous n'êtes pas choquée par les images retransmises sur le blog, c'est que nous n'avons pas les mêmes valeurs d'éthique et de démocratie. Je ne doute pas que notre mairesse se victimise et descende le débat au ras du caniveau, mais son comportement pendant cette séance de conseil municipal déshonore sa fonction et trahit la confiance qu'ont mise en elle ses électeurs. Enfin soyez rassurée, je n'ai aucune animosité personnelle envers les membres du Conseil Municipal, mais je suis simplement indignée de les voir aller à l'encontre de l'intérêt général.

une mélléenne 24/02/2016 20:36

je vois que vous passez du temps à faire ce blog, le climat de tension c'est vous qui l'instaurez car on sent que derrière votre mandat de conseillère se trame quelque chose de plus personnel êtes vous vraiment objective.Vous harcelez .

une autre Melléenne 25/02/2016 17:15

Je vois que si personne n'avait passé un peu de temps à faire ce blog, personne ne serait au courant des agissements irrespectueux de la municipalité... ni des dysfonctionnements dictés par une autorité unique.

Patrick DAUGUET 24/02/2016 09:49

Consulter obligatoirement "Ces maires Autoritaires" cité par Isabelle Jouandet

http://www.actu-presse.com/doc/RP-Ces-maires-autoritaires-sabine-renault-sabloniere.pdf

Patrick DAUGUET 24/02/2016 09:39

En provenance de la page Facebook d'Isabelle Jouandet

DISONS MASSIVEMENT NON AUX PETITS DICTATEURS !
Une illustration d'actualité de "Ces Maires Autoritaires"
La scène se passe bien loin des Pyrénées Orientales. Une séance de conseil municipal tenue ce lundi à Mellé, commune de 668 habitants dans le pays de Fougères.
Ici ou ailleurs, peu importe, nous sommes tous concernés ! Les citoyens de France ne doivent plus tolérer de pareilles violences faites au débat démocratique. ASSEZ de ces élus qui se comportent en petits "dictateurs" au mépris des règles élémentaires de notre République; règles de droit et tout simplement de tolérance et bienséance collectives. ASSEZ de ces élus qui oublient qu’ils sont avant tout au service de leurs concitoyens pour le bien commun.
Soyons nombreux à partager ce témoignage en SOUTIEN à cette élue vivement fustigée pour oser seulement prétendre au débat. Fustigée pour avoir commis le crime de lèse majesté en étudiant les documents - publics, faut-il le rappeler - pour préparer l'ordre du jour.
La vidéo parle d'elle même ...

Patrick DAUGUET 24/02/2016 09:26

Commentaires en provenance de la page Facebook "Vents et Marées"
Isabelle Jouandet 23/02/2016 23:03
Une violence inadmissible faite à la démocratie. Ces élus se comportent en petits dictateurs au mépris de toutes les règles du débat républicain, oubliant qu'ils sont au service de leurs concitoyens et sont tenus de répondre aux questions légitimement posées.

Patrick Cheguillaume
Le conseiller Guérin mérite la palme de mauvaise éducation et de démocratie bafouée.

Isabelle Jouandet
Outre le non respect de la personne, c'est une violence inadmissible faite au débat démocratique !

Démocrate 23/02/2016 23:45

Des comportements contraires à toutes les règles de droit et de bienséance républicaines :
http://www.actu-presse.com/doc/RP-Ces-maires-autoritaires-sabine-renault-sabloniere.pdf

de BAILLIENCOURT 23/02/2016 19:32

Cette injonction de faire taire une élue, en plus d'être discourtoise, est scandaleuse. C'est contre ce type de goujaterie que nous devons lutter. Où se situe en effet le débat démocratique ? Les élus qui interviennent de cette manière sont une honte pour notre démocratie.

de BAILLIENCOURT 27/02/2016 23:43

Colporter les ragots et les calomnies, l'occupation favorite de certains (es) sur ce territoire. Quelle tristesse, quelle bassesse...

Isabelle BUAT 24/02/2016 22:09

C'est triste de porter ce débat sur un plan personnel, moi en tout cas je ne l'ai jamais fait.

une mélléenne 24/02/2016 20:40

N'êtes vous pas la personne qui harcèle son personnel au sein de sa structure? Où sont les dictateurs?Ceux qui commentent devraient balayer devant leur poulailler.